Google veut bien déréférencer mais pas partout – Politis

Google veut bien déréférencer mais pas partoutPolitisLes informations restent donc accessibles si la recherche est faite à partir de google.com ou de toute autre extension géographique. En mai 2015, la CNIL a mis Google en demeure, lui donnant quinze jours pour se conformer à la lettre à l'arrêt de la CJUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *