Doux chez Terrena: histoire d’un sauvetage – Ouest-France

Ouest-France

Doux chez Terrena: histoire d'un sauvetageOuest-France400 millions d'euros de dettes en France, 550 millions au Brésil… J'ai immédiatement travaillé sur les deux dossiers à la fois. D'abord geler la dette du Brésil le temps de voir si, en France, Doux pouvait se désendetter. Pour ça, il fallait se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *